Header Ads

Dossier: Enquête exclusive au cœur de la mêlée camerounaise




Accusé de manquer d’équité dans le traitement des sujets, Rugby Kwata le site de référence du rugby Camerounais est allé en profondeur sur les différents maux qui minent le rugby Camerounais et vous livre le grand dossier de la rédaction centrale.


Le rugby Camerounais est un socle de valeur qui est à ce jour est clochardisé par des personnes qui se prévalent de tout au nom de leurs propres intérêts.


La Genèse de la Fédération Camerounaise de Rugby (FéCaRugby)

 Le rugby Camerounais devient Fédération en 1997 et connait pour 1er Président  Mr Simon Mamba A Nyam, sous son règne il va impulser un rythme propice pour le rugby Camerounais. On lui doit la pratique du rugby à l'Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS), l’introduction du rugby dans les universités, les plus grands lauriers du rugby camerounais à l’international à ce jour, sans oublier les premiers contrats professionnels de cette fédération.
 Simon Mamba A Nyam 
1er président de la FéCaRugby
Mais malgré tous ces succès, entouré d’hommes issus de l’INJS sans véritables connaissances des valeurs du rugby en ce moment, il va essuyer des manquements qui lui vaudront l’antipathie de nombreux pratiquants. 
Après pratiquement 03 Mandats, le président Mamba va être débarqué par Me Monthé Patrice. Malgré la dénonciation faite par le président sortant sur la présence des ligues illégales et créés sans l’approbation de la Fecarugby et encore plus non affilées.


Patrice Monthé et la dette de la Fédération 

 Sous le mandat de ce dernier la FéCaRugby va alterner le chaud et le froid dans ses conditions les plus extrêmes. Au finish l’on héritera d’une radiation et d’une amende de près de 40millions de FCFA à payer auprès des instances internationales.
Le Président Monthé lui aussi est débarqué après d’innombrables péripéties par le bureau Jean-Daniel Likalé, un Avocat pour en remplacer un autre. Ce nouveau bureau va être attaqué à la chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CCA, seule compétente de statuer en matière de litige sportif au Cameroun) par les hommes restés fidèles au Président déchu. Mais la CCA va déclarer le dossier irrecevable et fini les revendications.
Le nouveau bureau conduit par le Président Likalé, va permettre le retour du Cameroun dans les organes internationaux avec la levée de la radiation et le payement de la dette qui pesait sur la fédération. A l’aube du rapatriement d’un trop perçu devant aider à relancer les activités fédérales, une nouvelle crise soulevée par le Secrétaire Général Alfred Daniel Bisso s’installe.
Monthé Patrice
2ème président de la FéCaRugby



Jean-Daniel Likalé et les putschistes

 Ce dernier ainsi qu’une bande de la fédération vont demander au 1er Vice- président Jacques Ngonsu Tchonlahui résidant à Douala de les rejoindre sur Yaoundé pour les besoins de la cause.
Il est reproché au Président "la distraction des fonds de la Fédération", à cet effet une Assemblée Générale extraordinaire est organisée pour statuer sur le cas de Me Likalé aux commandes de la Fédération. Mr Bisso nourrit le vœu de passer Président de la fédération au détriment du premier Vice-Président qui statutairement devant assurer l’intérim au cas où le Président venait à être démis de ses fonctions.
Remis à l’ordre, les travaux vont s’achever sur le prononcé de la radiation du président Likalé et Monsieur Ngonsu devient le 1er Vice-président chargé d’assurer l’intérim.
Jean-Daniel Likalé
3ème et actuel président de la FéCaRugby
Sans attendre un double procès introduit par les deux parties belligérantes s’ouvre à l’organe juridictionnel en matière de sports au Cameroun. Monsieur Likalé, au sorti, est vainqueur du double procès et est maintenu Président de la dite Fédération.
Les autres sont déboutés et leur Assemblée méconnue, par conséquent, toutes les résolutions sont déclarées nulles et de nuls effets. Le ministère des sports à son tour se prononcera en méconnaissant l’Assemblée tenue en vu de la destitution du Président Likalé.
Le Président alors va convoquer un Conseil d’Administration à Eséka pour décider du sort réservé aux putschistes. Ces derniers au sortir des résolutions du Conseil d’Administration sont radiés de la Fédération. Plusieurs guéguerres vont s’installer et à leur tour, les instances internationales vont arriver au Cameroun dans le cadre d’une médiation. Des propositions de cogestion sont faites par le responsable de Rugby Afrique mais n’étant assortie d’aucune signature pour validation des parties (Ministère des sports, Rugby Afrique, partie Likalé et partie Ngonsu) prenantes, elle va rester lettre morte.


’’nombreux sont là à se plaindre, mais oublient le procédé de fonctionnement d’une Fédération. Combien sont-ils à avoir payé leurs droits ou une licence depuis trois ans. Oubliant ainsi qu’il faut des frais de fonctionnement pour parvenir aux résultats’’: Jean-Daniel LIKAL. 



Likalé et le calumet de la paix 

 A’ l aube de la remise du trophée de la coupe du Cameroun, la crise bat son plein, poussant Le Ministre nouvellement nommé à s’y pencher. Au cours d’une réunion informelle organisée au Ministère des Sports, le Ministre va prier le Président Likalé d’ouvrir une brèche pour que les autres membres irréguliers puissent se conformer et réintégrer la maison. Répondant aux sollicitations du Ministre des sports et de l’éducation physique ce dernier va signer, en guise de calumet de la paix, un document permettant dans les deux semaines à ceux-ci de se mettre à jour.
Jacques Ngonsu Tchonlahui
Actuel premier Vice-Président de la FéCaRugby
Plusieurs semaines passées rien n’a été fait auprès du bureau tenu par le président Likalé et celui-ci va alors organiser une Assemblée Générale à Douala pour se pencher de nouveau sur le cas des belligérants. L’assemblée va rejeter la radiation d’Eseka et opter pour une suspension avec si amende honorable été faite par les mis en cause, un retour dans les rangs pour se conformer.
A la suite de cette Assemblée Générale Extraordinaire, le Ministre va convoquer les parties pour une ultime conciliation, le Président Likalé et le 1er Vice Président vont être reçu au Ministère. De nombreux échanges ont lieu et au finish les deux parties prônent pour un apaisement.

Décidant de se conformer pour rejoindre les rangs, le 1er Vice-Président se frotte alors au refus des autres de le suivre dans cette voie. Conduit par le Secrétaire Général, Daniel Bisso, ils forment alors un nouveau front décidé à maintenir la guerre au sein de la Fédération.



Aucun commentaire

Fourni par Blogger.