Header Ads

L’équipe de rugby du Bataillon D’intervention Rapide (BIR) commémore le Commandant Sylvan Abraham



Il est considéré à raison comme un commandant exceptionnel  des forces spéciales de l’armée Camerounaise, le BIR.  

Abraham Sylvan est  décédé dans des circonstances tragiques à bord de son hélicoptère de combat , et chaque 22 novembre les hommes d’une unité qu’il affectionnait personnellement pour leur bravoure lui rendent hommage. C’est l’Unité constituée pour le gros de son effectif de Rugbymans donc avec eux il a tenu à mettre sur pied la Grande équipe de rugby du BIR.

Cette commémoration constituée de plusieurs articulations aura en apothéose le 22 novembre 2016, un grand match de rugby qui opposera sur invitation et en déplacement à Limbé,  la grande équipe d’Addax Rugby Club de Douala.

Cette rencontre met aux prises deux équipes les plus fortunées et les plus structurées du Rugby Camerounais, elles ont aussi en particulier le privilège de détenir chacune une coupe du Cameroun.

Un retour sur la Personne du Commandant Sylvan Abraham

 

Le colonel Abraham Avi Sivan, commandant du Bataillon rapide d’intervention (BIR), s’est tué dans le crash d’un hélicoptère de l’armée camerounaise, le 22 novembre 2010. Les raisons de l’accident inexpliquées. L’épave de l’appareil, de type indéterminé, a été retrouvée dans la brousse, à 15 km à vol d’oiseau de Yaoundé. Il serait parti d’une base militaire de Limbé (60 km à l’ouest de Douala) avec à son bord cinq personnes.
Ancien officier supérieur retraité de l’armée israélienne, Avi Sivan a d’abord travaillé comme attaché de défense à la mission diplomatique israélienne au Cameroun. Arrivé en fin de séjour, il s’est établi à Yaoundé, où il a mis ses compétences au service du Chef de l’État Camerounais.

Sa première mission a été de former le Bataillon léger d’infanterie (BLI), unité d’élite chargée de combattre le grand banditisme et les « coupeurs de route » dans le nord du pays. Les déconvenues de l’armée régulière face aux nouvelles formes de criminalité poussent alors le pouvoir à transformer le très efficace BLI en Bataillon rapide d’intervention (BIR).Les missions de Sivan sont élargies à l’ensemble du territoire. Il dispose de soldats spécialement entraînés, est doté de crédits considérables et d’un armement de pointe. Ses méthodes sont jugées « expéditives » mais les autorités se félicitent de ses résultats en matière de sécurité.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.